J 103 – Mi 1482 – Le crotale et la salamandre

Mercredi 26/07/2017 – Squaw Valley Creek
26 miles

Depart 6h15.

8h30. Pause petit déjeuner. Je rencontre Spirit, malaisienne, qui connaît un peu la France car bosse parfois à Monaco. On papote pas mal. Elle m’apprend que la japonaise recherchée sur FB a été retrouvée. Au fond d’un ravin, dans le parc de Yosemite. Faut pas rigoler avec la rando en condition neigeuse. Marchez en groupe. Un autre gars aurait été porté disparu en Washington. Sur les quelques 3000 (un peu plus) PCT Hiker cette année, ça en fait déjà 3 de morts. Eh bein, un pour mille ça fait déjà une sacrée chance d’y passer !

Spirit à quitté son job pour changer de vie il y a 3 ans, après la mort de sa mère adoptive. Prise de conscience. Elle était chef de département dans une grande compagnie pétrolière, elle a revendu tous ses biens pour… Vivre.

Pour la petite histoire, ces derniers temps elle avait selles noires. Après un tour à l’hôpital de Chester, il s’est avéré qu’elle avait un ulcère à l’estomac, vraisemblablement provoqué par sa prise d’ibuprophenes quand elle avait mal à la cheville à cause la neige. Maintenant elle accepte de souffrir. C’est bon à savoir, ne pas abuser d’ibu quans on a mal quelque part, hein Vince ?

Je suis des traces de Meindl depuis hier. Je croise la fille qui les porte aujourd’hui. Section Hiker anglaise. Et oui sur le sentier on devient des spécialistes de traces de pas. Meindl, Salomon, Altra, La Sportiva, Homme, Femme, daim, ours. Les traces n’ont plus de secret pour nous. Les expert à Miami c’est du pipi de chat à côté.

Un peu avant midi, je croise mon premier crotale qui sonne, depuis KM. Il est de couleur plutôt verte, et un peu timide, alors il se camoufle dans les feuillages.

Sur un arbre, un père a accroché une affiche d’encouragement pour son fils qui apparemment fait le PCT. Derrière l’affiche se dissimule une petite petite flasque de liqueur dont l’odeur me rappelle la Becherovka. Aller, hop, un petit schluk. Pas degueu.

Pour le goûter, je me pose à un ruisseau pour manger mes tortillas les pieds dans l’eau. Surprise, une bestiole que j’ai vraiment pas l’habitude de voir, et c’est la première fois aux US. Une salamandre. Elle ne se laisse pas approcher, j’insiste pas pour ne pas la stresser et parce qu’il me semble que certaines espèces sont vénéneuses, comme les grenouilles en Amazonie.

Mes pieds me font désormais souffrir tous les après-midi. Je ne sais pas s’ils ne supportent plus mes chaussures ou mon poids, ou les deux. Mais il faut que je trouve une solution. Ca va devenir de plus en plus un calvaires, je le sens. Surtout que les repos seront très limités jusqu’au Canada…

Publicités

4 commentaires sur “J 103 – Mi 1482 – Le crotale et la salamandre

Ajouter un commentaire

  1. Merci des magnifiques photos. Comment trouvez-vous encore le courage de tenir ce blog après tous ces miles parcourus ? Chapeau et courage !

    1. La mère de quel autre Thomas ? Il y en a plusieurs 🙂 c’est une question de discipline. Cette marche se rapproche d’un vrai travail après tout ce temps. Sa routine, son ennui, ses contraintes. Mais l’objectif final, et les belles choses qu’on vit par moment en valent la peine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :