Publié par : Figo | juillet 28, 2017

J 101 – Mi 1425 – Burney Falls


Lundi 24/07/2017 – Upper Jack Spring
23 miles

Départ 6h15. J’ai pas entendu mon réveil…

J’en fini avec cette partie ancienne coulée de lave, et arrive à un joli lac où des pélicans et des cormorans se la coulent douce. Je sais pas s’ils sont juste de passage, en migration, on résidents. La ferme piscicole juste à côté explique très probablement leur présence dans le coin.

Je croise une famille de biches, avec deux petits faons de 30cm de haut. Une fois de plus je regrette de ne pas avoir un meilleur appareil, avec un minimum de zoom, car la lumière sur le faon était vraiment photogénique.

Vers 9h, je passe à proximité de Burney Ranch. C’est con, il est trop tôt pour se faire une bière ou un burger. Je zappe donc. Mais la magie me rattrape et, pour éviter que je meurs de soif, place un joli stand avec une énorme bidon de limonade fraîche sur mon chemin. Trop bon! Je vois dans le registre que je suis le deuxième à passer aujourd’hui. Hier seulement 6 personnes. Ca fait pas grand monde sur le sentier en ce moment.

Dans le registre, à la demande des trail angels, les gens font des blagues. J’aime bien celle là:

– « Qu’elle est la différence entre un clochard et un thru-hiker ? La gore-tex…  »

Le ventre bien de limonade et de bretzels, je reprend le sentier. Les jack-rabbits sont de retour avec leurs grandes oreilles. Ca change de ces innombrables écureuils et autre chipmunks.

J’arrive à Burney Falls. La cascade est jolie. Mais j’ai soif, je file au magasin.

Je sors du magasin avec un soda, et deux paquets de purée. Une dame me demande si je suis PCT Hiker. Oui, en effet. Elle m’offre un sandwich et des cookies.
– « You must be so hungry! » , qu’elle me dit.

Si elle voyait toute la bouffe que je porte dans mon sac 🙂 Très gentille attention en tout cas ! Définitivement, la différence entre un Nobo et un Hobo n’est pas bien grande.

Opération douche et lessive. Punaise ça fait du bien de se décrasser avec du savon et de l’eau tiède ! Je retourne au magasin pour une prendre une glace à l’italienne. Vanille ou chocolat… Aller, vanille. Arf. C’est bien une CREME glacée, avec un pauvre goût artificiel de vanille. Je ne suis même pas sûr de sentir la vanille à vrai dire. Faut qu’ils arrêtent avec leur crème. Il peuvent pas faire des trucs plus légers et goûtus, non de non !

Je repars en milieu d’aprem. Je passe à proximité d’une partie du lac apparemment réservée aux jetskis. Tant de bruit au milieu d’un parc naturel. Triste.

Je traverse un barrage. Une jeep passe. Le gars me crie, sans s’arrêter:
– « You’re my hero, man! »
Mais pas de coca cette fois…

Je me pose en forêt, à proximité d’une source. Je préfère les espaces dégagés pour camper seul. La forêt dense ça me fait un peu flipper l’air de rien. On ne voit pas les trucs arriver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :