J 88 – Mi 1141 – On a reperdu Sante


Mardi 11/07/2017 – Squaw Creek
22 miles

Départ 6h. Je pars seul, Sante préfère partir vers 7h.

Un peu de neige ce matin, mais ca ne me dérange pas. C’était prévu pour cette section de toute façon.

Une grosse partie de la matinée se fait en forêt. C’est assez monotone alors je me met à marcher en musique, chose que je fais assez rarement mais qui pourrait bien se démocratiser. Ca permet de passer le temps. De temps en temps, je perd le sentier donc je prend le temps de bien étudier les traces effacées et d’explorer le coin pour retrouver le chemin.

Je tombe sur une glacière, belle surprise. La mauvaise surprise c’est qu’elle ne contient que des canettes vides. D’autres sont passés avant moi, probablement la veille. En effet depuis ce matin je me prend tous les fils d’araignée dans la figure, ce qui me laisse croire que je suis le premier à passer dans le coin aujourd’hui.

Vers midi, j’arrive sur l’arrête qui fournit un beau point de vue sur le lac Tahoe. Autre avantage, il y a du réseau. Je m’empresse donc de télécharger HikerBot, et les données nécessaires pour au moins avoir le tracé GPS. Sante arrive entre temps. On décide de faire la pause déjeuner ici. Je fais une glace maison, neige mélangée à du sirop dans ma popote. C’est excellent, j’ai l’impression de manger une tonne de Mister Freeze gratos.

Deux filles, des sœurs, Pancakes et BemBem, nous rejoignent pour profiter du point de vue. Elles ont démarré plus tard que nous, mais ont skippé de Mammoth à Tahoe.

On repart, Sante prend un peu d’avance sur moi. Dans un coin de forêt pentu et neigeux, j’ai impression d’entendre quelqu’un appeler. J’appelle Sante pour voir si c’est lui, mais j’ai pas de réponse. J’ai du rêver. Y’a du vent, c’est sûrement ça.

Je continue ma route, Sante doit avoir 10 min d’avance sur moi. Au bout d’une heure, en marchant vite, j’ai toujours pas Sante en vue, et j’ai pas l’impression de voir ses traces. Je commence sérieusement à douter. Je ne décide à revenir sur mes pas et avoir le cœur net. J’ai peur de n’avoir pas rêvé et d’avoir bien entendu un appel. Je me dépêche. Mais qui c’est que je croise sur le chemin ? Sante. C’était bien lui qui m’avait appelé, mais juste pour me dire qu’il s’était planté de chemin et qu’il me rattraperai. Pas entendu tout ça dans un simple « mmmrroua ». En tout cas je suis soulagé, tout va bien.

On continue sur la crête, qui en fait est le haut d’une station de ski. On voit toutes les remontées mécaniques du coin. Lors d’une petite pause, on rencontre Haymaker, un Hiker ultra-léger. Son sac est impressionnant, il fait moins de 3kg en poids de base. Ce gars est parti le 28 mai et compte finie avant fin août. Il marche de 5am à 8pm tous les jours. Il a pris un seul zéro. Il vit dans un autre monde !

On voit plein de libellules. Je m’attendais vraiment pas à voir ce genre d’insecte en haut d’une montagne loin d’un lac…

On arrive au camp, et on se tape probablement notr dernière glissade sur les fesses. La neige est parfaite, on va vite, et on s’en prend plein la figure. Je fais une seconde partie en glissant debout, et bas probablement mon record de longueur. La neige va nous manquer 🙂

Après le dîner, petite partie d’échecs. Sante progresse vite, il ne me bat pas encore mais se défend bien et commence à attaquer. Les futures parties promettent d’être intéressantes.

Publicités

2 commentaires sur “J 88 – Mi 1141 – On a reperdu Sante

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :