J 62 – Mi 871 – Bear Creek, où ça ?


Jeudi 15/06/2017 – Bear Creek
19+2 miles

Départ 4h.

On marche de nuit pendant une bonne heure. Ma frontale n’éclaire pas des masses, comme d’hab. Ca n’aide pas pour les traversées de rivières, dont une sur un tronc d’arbre suspendu au dessus de l’eau qu’on fait à califourchon pour éviter les risques de chutes. En traversant une autre rivière, je saute de pierre en pierre, mais arrivé sur la rive, je perd l’équilibre, je me rattrape à une branche morte, qui casse. Un pied dans l’eau, ça va. Sans lumière, j’avais pas vu que la branche était morte…

On avance d’un bon rythme malgré les nombreuses pauses. On arrive à Selden Pass vers 12h après avoir déjeuné entre Keys Lake et Heart Lake. C’est la passe la plus facile jusqu’à présent. Une longue montée progressive, pas de pente technique. Comme d’habitude, il fait beau. De l’autre côté de la passe, encore une belle vallée avec des lacs semi gelés. Et cerise sur le gâteau: une descente sur le cul possible ! Tout le monde se lance, ça dévale la pente sur 100m. C’est toujours ça de gagné, ça en moins à marcher dans la neige molle.

Le plan maintenant est d’éviter de traverser Bear Creek au niveau du PCT, car les dernières nouvelles disent que ce serait impossible. On part donc off-trail, pour traverser les affluents un par un, ce qui devrait réduire les risques de gros débit. C’est donc ce qu’on fait, ça demande de faire un peu de détour mais pas tant que ça. Simon part même en éclaireur vérifier l’état des rivières pour nous éviter un détour inutile. Chapeau.

Au final, on traverse tout les cours d’eau sans encombre, et on évite la grosse Bear Creek. Ça, c’est fait… En plus, elle n’a même pas l’air si impossible à traverser à l’endroit officiel. Un courant fort certes, mais pas impossible. À notre connaissance on est les seuls à l’avoir tenté durant cette période. Tous les autres groupes ont fait un détour via de la route pour éviter cette zone.

On avance un peu plus pour nous rapprocher de VVR. Plus on avance plus la rivière grossit. Dans le coin, elle serait vraiment difficile à traverser, mais heureusement on est déjà du bon côté.

On campe au chaud, on se fait un énorme feu de camp, même si c’est supposé être interdit dans le coin d’après certains panneaux pas très clairs. En effet, on sait quand l’interdiction débute mais jamais quand elle finit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :