J 45 – Mi 702 – Arrivée tant attendue


Lundi 29/05/2017 – Kennedy Meadows
19 miles

Départ 6h. Ca faisait longtemps que j’étais pas parti si tôt…

Jean-Marc part devant moi, je prend mon temps sur le chemin. Petit dej au soleil, pause intime, etc. Du coup je le retrouverai que vers 10h.

Je croise un americain qui se trouvait hier au Trail Magic. Il était un peu éméché hier soir donc il a décidé de marcher de nuit. Pas de nouvelles de Luke.

On arrive sur une mignonne petit vallée, où coule une rivière. Ca fait du bien de voir de l’eau après toutes ces parties désertiques. Par contre la rivière a l’air bien puissante. À la pause de midi je tente de la traverser ‘pour le fun’ muni de mes pantoufles et de lacets maison, j’ai de l’eau à la taille au bout de 1m. Pas d’appui, l’eau m’emporte presque. Je laisse tomber. J’espère vraiment qu’on aura pas à traverser ce type de rivières !

Un peu plus loin on voit tous les sommets enneigés. Ca promet !

On arrive à la route de KM, point de départ de la Sierra. Une fille nous prend direct en stop Jean-Marc et moi, on est bien chanceux sur ce coup là . La fille nous dépose au magasin, qui fait aussi office de camping. On est applaudi par les gens sur la terrasse entrain de siroter leur bière. J’y retrouve pas mal de têtes connues. Tout le groupe à Lucie et Anne Lise. Il y a aussi Mélanie, la fille du début aux ampoules géantes. Jan, le tchèque. Manuel que je pensais reparti en France (en fait c’était Jean-Paul), et plein d’autres.

Je récupère mes colis (Bear Cannister, crampons, piolet, guêtres et bouffe), bois un coup et discute jusqu’au soir en tchèque (pas facile) et français (facile). Je récupère les vielles chaussures de Simon. Elles sont 3 tailles en dessous, elles sont trouées et mon gros orteil sort. Ce sera parfait pour traverser les gués, étant donné que je le sens pas avec mes Pantoufles. Elles pèsent seulement 400g la paire, c’est à dire un chouillat plus que mes pantoufles. Une aubaine. 

Plusieurs groupes que je connais partent demain mais je pense faire un zéro histoire de tout préparer comme il faut. Il me reste quelques courses à faire, entretenir mes chaussures, décider si je prend mes microspikes ou les crampons de Jean-Marc.

Toujours pas de Luke à l’horizon, il a du suivre Maïté, Stéphanie & Co. Ils devraient arriver demain matin du coup.

Tombée de la nuit, je plante ma tante très loin au fond du jardin. J’entend des grognements chelou, est-ce que c’est un ours? Certains en ont vu ces derniers jours, ce serait donc pas étonnant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :