Publié par : Figo | mai 21, 2017

J 34 – Mi 521- Hikertown


Jeudi 18/05/2017
29 miles

Départ 7h. J’ai pas été très bien cette nuit.

Vers minuit, je commence à avoir des nausées. Je résiste pendant 30min ou 1h, je sais pas trop, puis je me prépare à l’assaut sentant que ça passe pas. J’ouvre la moustiquaire, la toile extérieure, et à peine je finis que sans avoir le temps de m’en rendre tomate je me retrouve à genoux-allongé, encore dans mon sac de couchage, à moitié dans ma tente et à moitié dehors entrain de me vider de mon ramen tant mérité.
Je saurai pas trop la cause de cette aparté. Probablement lié à la chute de tension que j’ai eu pendant la journée. Peut-être une déshydratation. Toujours est il que le corps n’est pas très malin de se vider de tout ce liquide dans le cas d’une déshydratation…

Bref, après cet épisode je dors mieux, mais démarre sans trop d’énergie le matin. Je marche 4h sans croiser personne, un mini miracle sur le PCT en ce moment. Je traverse des sortes de chênaies aux couleurs d’automne, parsemées de petites prairies toutes mignonnes.

Vers le mile 14, je rattrape Luke et Maïté. Étant donné que je suis parti tard, je ne m’attendais pas à les voir si tôt, mais plutôt en fin de journée.

On passe l’aprem à redescendre dans le désert. Au loin on voit les champs d’éoliennes et de panneaux solaires. On arriver vers 18h à Hikertown, ranch décoré comme un vieux village du far west. On a entendu quelques rumeurs sur son nouveau propriétaire (il serait dans le porno et aurait mis des caméras dans les douches…) , donc on ne s’attarde pas trop.

On reprend la route. Le soleil tombe déjà. On longe un canal rempli d’eau, ce serait tellement bien de se faire porter par l’eau sur un matelas gonflable. Plus loin le canal devient souterrain, un gros tuyaux en acier de 3m de diamètre. Ca deviendra notre sentier sur plusieurs miles. On arrive de nuit, à un coin sous l’aqueduc, sensé avoir des canapés. En fait ça ressemble plus à un dépotoir qu’autre chose. Maïté se pose dans le canapé qui a l’air le plus confortable, Luke et moi on tente de trouver un endroit sans trop de déchets pour cowboy sleeper.

Note: j’ai perdu ma pelle à popo, dégouté…

Publicités

Responses

  1. Tu vas creuser avec tes mains !
    Sans dec, le tuyau, c’est qu’un tuyau, mais c’est un symbole du trail. enjoy

    • Ouai classe le tuyau. Et je pense que je vais en recommander une, de pelle à popo 🙂 juste parce qu’elle est quand même classe


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :