Publié par : Figo | mai 21, 2017

J 31 – Mi 463 – Bear Spring


Lundi 15/05/2017 – Bear Spring
9 miles – Nero

Réveil 6h. Pas super bien dormi car il y a encore eu de la condensation cette nuit. Sac et tente mouillés…

Le couple d’y il y a quelques jours a posé sa tente juste à côté de la mienne, et ils remettent ça ce matin. Plus discrètement cette fois. Luke dit qu’il les a entendus cette nuit vers 2h.

En guise de petit dej, je finis mon demi pot de peanut butter avec des galettes au graines trouvées dans la Hiker Box.

On décide de couper la prochaine étape en deux, car on compte dormir à Casa de Luna donc autant arriver l’aprem pour en profiter un peu. Oui, on est en mode touriste à faire tous les trail angels du coin, les plus connus d’ailleurs. Passé Hiker Town ils seront bien moins fréquents, alors autant en profiter maintenant.

Maïté, qui avait perdu son filtre sur le trail, et en a racheté un la veille, tombe sur le gars qui l’a retrouvé. Bizzarement il ne propose même pas de lui rendre, c’est fou. Elle doit lui demander s’il veut bien lui rendre en insistant comme quoi c’est bien le sien. Le pire c’est qu’il savait qu’elle l’avait perdu… Il lui rend à contre cœur, et vu qu’elle en a un nouveau me propose de l’échanger contre mon mini. J’hésite un bout de temps car il est plus lourd, mais c’est vrai qu’il marche quand même bien mieux.

Pour m’occuper, je rafistole mes bas de pantalon avec des bouts de tissus et de la colle récupérés dans la box. J’espère que ça fera l’affaire.

Maïté a son irritation au bras qui a empiré. A priori c’est une réaction au puddle dog bush, qu’on a croisé il y a deux jour (temps d’incubation). Ca commence à faire des petites cloques, et l’irritation s’étale. Des bénévoles lui file de la crème à la cortisone et des antihistaminiques, en espérant que ça empire pas. Je laisse à faire son bandage avec des moyens du bord. Du grand art !

Du coup, on glande jusque début d’aprem vu que les antihistaminiques lui ont fait faire une bonne sieste. Il se met à pleuvoir, meilleur moment pour partir 🙂

On attend donc 15h pour partir, le temps que la pluie s’arrête. On traverse la ville par la route. Comme à notre arrivée la ville est principalement constituée de propriétés type « ranch », gros 4×4 et camion pour chevaux garés dans la cour…

On finit la journée en montant descendant des collines au arbustes verts, comme souvent… La météo n’est pas avenante, mais les nuages gris est cette verdure produisent belle ambience mélancolique très photogénique.

On campe juste à côté de Bear Spring. Même si est pas super bucolique, on y passera une très bonne nuit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :