Publié par : Figo | mai 14, 2017

J 27 – Mi 429 – 50 miles !


Jeudi 11/05/2017 – Pas très loin de Messenger Flats
50 miles
10700 feet (3260m) D+, 9300 feet (2830m) D-

Lever 5h, décollage 5h25. Une grosse journée nous attend.

On démarre au quart de tour mais on est vite refroidi, ca monte, et rude! On fait à peine 2 miles en 1h, à ce rythme il nous faudrait 15h, sans pause, sans ralentissement pour faire nos 30 miles.

Plus loin, belle vue sur le desert depuis un canyon aux formations rocheuses colorées. On passe à côté de Devil’s Chair, gros rocher avec un beau point de vue.

Le sentier s’apparente à celui d’y hier, escarpé et érodé.

Par terre, je vois mon 5eme attache bâton depuis le début du PCT! Au début je les ramassais pour les jeter ou les mettre dans les Hiker Box, là trop la flemme.

Je transpire pas mal, plus que depuis le début. Ca prouve que jusqu’à présent je ne poussais pas trop.

Tiens, d’ailleurs, aucun rapport, Maïté a son trailname: Mighty Mouse. Personne n’arrive à prononcer son nom, donc tente de l’appeler Mighty, mais c’est un peu lourd à porter. Le couple d’allemand a eu la bonne idée de l’associer à cette petite souris aux super pouvoirs. Vu sa taille et le sac qu’elle porte, ca lui va plutôt bien.

10h30: on vient de finir près de la moitié, 14km. Première pause snack rapide, 20min.

Vers la fin du détour, on croise Cheveux Rouges. Elle s’est complètement plantée, elle va dans le mauvais sens. On la remet bien sûr sur le droit chemin, pas un merci. Je l’apprécie décidemment pas cette fille.

À la fin du détour, on croise Maïté beaucoup plus tôt qu’on ne le pense. Elle checkait quel chemin prendre, pour pas se planter comme Cheveux Rouges. Elle a ralenti le rythme pour ne pas faire revenir ses ampoules.

Vu qu’on est quand même partis pour faire nos 30 miles, on la devance. On la retrouvera demain tranquillou.

14h: pause repas, une bonne heure. Maïté nous repasse devant. En partant elle oublie ses bâtons. On pars pas longtemps après donc bien-sûr on lui descend… elle est remontée les chercher de peur qu’on les aie pas vus.

J’arrive au mile 31. Pas vu Luke depuis la pause repas. J’ai un très bon rythme et je suis paq fatigué. Je décide de pousser jusqu’au mile 36, pour faire un 60km tout pile.

20h: je suis au mile 36, et je me rend compte que ca fait un peu moins que 60km. La lose, je vais quand même pas faire un mile 37.28! Du coup je décide de pousser jusqu’au mile 40!

La nuit est tombée, la lune est pleine mais pas visible, donc pas de visibilité. Je sors ma micro frontale. Merde, elle est faiblarde, je vois rien avec pour marcher. Je sors des piles de rechange… encore plus faible. Autres piles, idem! Putain j’ai acheté 20 piles bouton Duracell, et ca a l’air d’être de la contrefacon! Dernière chance: le smartphone. Miracle, la lampe est super puissante, éclairé suffisamment pour marcher. Merci Samsung!

21h: J’arrive au mile 40. Et là je me dis: ca se trouve ca va devenir mon trailname, Fourty, et j’aime paq trop. Pfff, 50 miles, c’est plus cool, Fifty, et en plus ca fait un chiffre rond en km (80). Je checke mentalement l’état de mes pieds, ma fatigue, ma motivation. Et merde, aller, va pour un 50!

Je me vais, les 2 premiers miles passent encore, malgré une montée dans du sable. Mais pendant près de 3 miles je vais devoir traverser des buissons encombrantle chemin, à flanc de montagne. Je trébuche plusieurs fois, glisse un peu dans la pente. Pour avoir fait le même type de sentier lz lendemain matin, ca n’a vraiment rien à voir. De nuit les buissons cachent vtaiment le sentier, ce qui fait que quand il tourne on a tendance à partir dans le vide…

Je me concentre pour ne pas lâcher mon telephone dans le ravin, seule source de lumière. Point positif: malgré tous ces buissons traversés en short/t-shirt, je ne me suis pas frotté à du Poodle Dog Bush, pourtant très présent dans la zone. Des gens partent à l’hôpital après un contact avec cette plante il parait! 10x plus urticante que le Poison Oak.

Les 3 derniers miles sont horribles. Je boite, je me traîne, je monte recourbé comme un vieillard de 80 balais. Je déambule tel un zombie.

2h: J’arrive enfin. J’en peux plus. Y’a du réseau, j’envoie un message à Maïté pour lui dire de pas s’inquiéter si on se croise pas le lendemain, et lui envoyer une preuve de mon exploit personnel. En fait, je suis trop cassé pour en être fier. Je monte ma tente en plein milieu du chemin, et je ne dors pas. J’ai mal partout.

Ca aura été un sacrée journée. 21h de marche, pratiquement non-stop, à part les ravitos en eau et les deux pauses snack & lunch. N’oublions pas aussi que j’avais un sac de 17kg sur le dos… et plus de 3200m de dénivelé positif, pratiquement 3000 de négatif!

Est-ce que je vais tenter le 100km en Oregon? On verra 🙂

Publicités

Responses

  1. t’es un grand malade! Mais bravo Figo ou devrais-je dire Fifty 😉

    • Fifty n’a pas été validé par le comité des trailnames 🙂 y en a un autre en cours de validation 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :