J 23 – Mi 347 – Swarthout Cache


07/05/2017
21 miles

Lever 6h. Il a plu toute la nuit. Je retrouve Luke sous un abris, crevé. Son sur sac a pris l’eau durant la nuit, toutes ses affaires sont trempées.

Il fait 4°. 200m d’altitude plus haut et on aurait eu de la neige. Toutes les montagnes alentour en sont recouvertes ce matin.

On part rapidement pour de réchauffer. Maïté est tellement gelée qu’elle n’a pas le courage de filtrer de l’eau bien qu’elle soit à court.

Je me ravitaille en passant près d’un camping équipé, pendant que Maïté trace et que Luke tente de faire sécher ses affaires.

L’objectif de la journée est claire: arriver au MacDo de Cajon Junction pour le repas de midi. C’est l’endroit incontournable du coin, enfin pour les Thru Hikers.

On y arrive vers 14h, on se baffre. Il fait moche dehors, la plupart des hikers partent au Best Western du coin. J’annonce clairement que c’est pas 3 gouttes qui vont me faire peur. Après pas mal d’hésitation Luke et surtout Maïté me suivent. Et quelle récompense!

Je reste un peu seul derrière, car j’ai du remettre mes chaussures en ordre. Je traverse l’autoroute par le tunnel, et rejoins la voie ferrée. Un train de marchandises super long, double étages passe à ce moment. Je continue, et là j’en prend plein la figure: un paysage à couper le souffle, éclairé par des éclaircies, parcouru par les voies ferrées et les trains de marchandises, leur 5 locomotives et leur coups de klaxon incessants.

L’ambiance est démentielle, les voies ferrée en arc m’encerclent et passe entre des grosses formation rocheuses isolées dans ces collines de roche sablonneuse.

On parle de Cajon pour son MacDo, mais franchement c’est de ce paysage et de cette ambience dont les hikers devraient se souvenir!

Passé ce paysage de fou, on en prend encore plein la vue avec d’un côté une belle vallée verte surmontée de sommets enneigés dont le Baden Powell où l’on passera bientôt, et la banlieue lointaine de Los Angeles de l’autre.

En passant, je remarque aussi les traces rouge sur certaines collines du produit anti-feu qui a dû être utilisé pour éteindre le feu tout récent.

On se pose dans la vallée. On se fait un micro feu improvisé bien que ce soit interdit.

Dodo. Les trains au loin klaxonnent à tout va.

Note: lorsque je marche, j’ai tendance à siffloter des airs en fonction de ma cadence de marche actuelle, souvent une cacophonie improvisé ou des airs adéquats comme celui de la Grande Vadrouille. Bizarrement, en marchant derrière Luke, je me suis à siffloter la Marche de L’Empire, chose qui ne m’étais jamais arrivé avant. Probablement son côté obscur qui m’a inspiré…

Publicités

5 commentaires sur “J 23 – Mi 347 – Swarthout Cache

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :